Chris Neil au Sensplex

jeudi, 29.08.2013 / 10 h 59
Chris Lund  - Ottawasenators.com



Plusieurs joueurs des Sénateurs ont effectué des visites au Bell Sensplex dans le cadre des Camps d’été des Sénateurs au cours des deux derniers mois. Mercredi, ce fut au tour de l’attaquant Chris Neil, qui a disputé un match de hockey-balle et signé des autographes pour les enfants dans l’assistance.

Après un match intense entre l’équipe des rouges et celle des noirs, Neil s’est entretenu avec les journalistes présents.

Voici ses propos...

Au sujet de l’ouverture du camp dans deux semaines :

C’est excitant. C’est une période amusante pour nous. Nous nous sommes absentés de la patinoire pendant un certain temps, question de nous reposer, mais en passant un peu de temps avec les jeunes, cela nous motive. Nous pouvons encore profiter du beau temps.

Au sujet de son état de santé :

Il y a des petits maux et des petites blessures qui surviennent pendant la saison et les séries éliminatoires, donc c’est bien de pouvoir se détendre — non seulement sur le plan physique, mais aussi psychologique — afin de pouvoir revenir frais et dispo.

Sur les effets de la saison écourtée :

Je crois qu’il y a eu beaucoup plus de blessures pendant la saison écourtée, donc pour ces joueurs qui ont subi des blessures importantes et qui ont raté plusieurs matchs, l’été aura été bénéfique. Avec un calendrier condensé, en jouant pratiquement tous les deux soirs, on avait besoin de cette pause pour prendre du recul. Dans notre équipe, je crois que les nombreux joueurs qui ont été blessés la saison dernière se sentiront beaucoup mieux. J’ai hâte d’entreprendre la prochaine campagne et je me sens d’attaque. Je pense que nous allons connaître une excellente année.

Au sujet du nouveau visage de l’alignement :

Évidemment, la perte d’un joueur comme Alfie est difficile à remplacer. Il a joué ici depuis si longtemps, il est un leader incroyable et un grand ami. J’ai joué avec lui pendant toute ma carrière, ça va être tout un changement, mais ce sera aussi l’occasion pour d’autres joueurs d’élever leur niveau de jeu. C’est ce qu’on a vu tout au long de la dernière campagne au sein de notre équipe. Nous sommes déterminés. D’un match à l’autre, des joueurs se distinguent sur la glace. Ce n’est pas un seul individu qui nous aide à gagner, mais bien l’effort collectif. Alfie est un joueur qui peut changer le ton d’un match, mais nous aurons maintenant un type comme Bobby Ryan qui pourra faire la même chose. Mais le travail ne repose pas uniquement sur les épaules de Bobby non plus. Il faut travailler en groupe, mettre en pratique notre système. Le hockey est un sport d’équipe, et non pas individuel.

À l’effet d’évoluer au sein d’une formation améliorée :

On ne sait pas tant que l’alignement ne sera pas complètement déterminé. Cependant, je me sens prêt pour entreprendre la saison et notre seul objectif est de participer de nouveau aux séries éliminatoires. Ensuite, nous viserons la Coupe Stanley, c’est tout ce qui compte.

Sur les changements dans le vestiaire :

J’ai toujours soutenu qu’Alfie fut un leader incroyable dans notre vestiaire. Il n’est pas le plus bavard, mais il démontrait ses qualités par sa façon de jouer sur la glace. Il était intense et habile. Tout le monde savait que le jour (qu’il devait partir) arriverait tôt ou tard, il n’est plus une jeunesse. Que ce soit dans un an ou deux, il aurait fallu commencer à trouver quelqu’un d’autre de toute façon. Il a accéléré le processus et pour nous, les vétérans dans ce vestiaire, ça ne change pas énormément de choses. Nous devons jouer le même rôle et démontrer le même leadership. D’autres joueurs devront saisir l’occasion à partir de maintenant. Les Sénateurs ont toujours donné une chance à leurs joueurs. Des joueurs qui évoluent dans les mineures auront des occasions de se faire valoir.

Au sujet du poste de capitaine :

Je ne pense pas que ce soit une distraction. Je crois que cela se réglera tout seul. Nous pourrions y aller avec trois adjoints, cela ne changerait rien. Ce n’est pas parce que tu as une lettre sur ton chandail que tu es LE gars. Lorsque l’on est un vétéran dans un vestiaire, on n’a pas besoin d’une lettre. On doit montrer l’exemple. Ce n’est pas seulement trois vétérans qui mènent l’équipe, c’est l’effort de tout le monde. C’est notre façon de voir cet aspect.

Sur la possibilité qu’il puisse devenir le capitaine :

Cela ne me dérange pas outre mesure. Pour moi, il suffit d’être prêt à effectuer le travail. Dès que j’enfile le chandail, je suis prêt. Avoir une lettre sur mon chandail ne change pas la façon dont je joue.

Au sujet de la jeunesse au sein de l’équipe :

Nous formerons une équipe un peu plus jeune en raison de la perte de vétérans comme Alfie et Gonch (Sergei Gonchar), mais ces derniers jouaient comme s’ils étaient des jeunes. Je ne crois pas que nous allons devenir une jeune équipe seulement par le départ de ces deux joueurs. Nous comptons encore quelques vétérans qui seront en mesure de mener la charge. Avoir une équipe jeune motive les gars plus vieux à jouer avec intensité. Tu vois ces jeunes donner tout ce qu’ils ont et regarder vers nous pour voir si nous faisons pareil. Tu dois donner l’exemple.

Après la séance devant les médias, Neil a accordé une entrevue avec Sens TV pour aborder d’autres sujets, notamment ses habiletés avec le gril et ses passe-temps de la saison estivale.

Jetez un coup d’œil…


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
HAUT DE PAGE ↑