Driedger, un espoir pour le mondial junior

jeudi, 05.09.2013 / 16 h 04
Chris Lund  - Ottawasenators.com



L’expression « l’embarras du choix » a été évoquée — peut-être par hasard — pour décrire la plus récente profondeur au poste de gardien de but chez les Sénateurs. Non seulement ils possèdent deux cerbères de qualité au niveau de la LNH en Craig Anderson et Robin Lehner, la relève est aussi prometteuse.

Dans ce groupe, on retrouve Chris Driedger des Hitmen de Calgary de la Ligue de l’Ouest. Driedger a connu sa meilleure saison l’an dernier avec les Hitmen, inscrivant plusieurs sommets et menant son équipe loin en séries éliminatoires et présentant une moyenne de buts alloués de 2,39 et un pourcentage d’arrêts de 0,931 en 17 matchs contre quelques-unes des meilleures équipes du circuit.

Chers partisans des Sénateurs, il ne s’agit pas ici d’un mince exploit.

La progression de Driedger en tant que gardien lui a permis d’attirer l’attention du programme national alors qu’il a obtenu une invitation pour le camp estival du Programme d'excellence des gardiens de but de Hockey Canada plus tôt cet été. Tout comme son compatriote et espoir des Sénateurs François Brassard, il a pris part à l’événement qui a réuni les 18 meilleurs espoirs du Canada devant le filet, question de montrer leur savoir-faire aux grands dépisteurs de Hockey Canada.

Une blessure à la cheville a empêché Driedger de travailler davantage au début de la saison morte — il fut l’un des rares participants au camp de perfectionnement des Sénateurs à ne pas avoir pris part aux exercices sur la patinoire, par exemple — mais il a retrouvé la santé et il est prêt à entreprendre la prochaine saison.

« Ma cheville est guérie à 100 pour cent, ce qui est agréable. Évidemment, j’étais très déçu de ne pas pouvoir patiner avec les autres au camp de perfectionnement, a déclaré Driedger. Je me sens bien, j’ai vécu un bel été, j’ai connu quelques bons mois à l’entraînement là-bas et je suis prêt à revenir. »

Ce n’est pas que de bonnes nouvelles pour les Sénateurs et les Hitmen, mais aussi pour Hockey Canada, car des rumeurs veulent qui Driedger, en santé, pourrait très bien être pressenti pour prendre part au mondial junior cette année. Il n'a pas pris part au camp d’orientation plus tôt cet été avec d’autres espoirs comme Curtis Lazar en raison de la blessure à sa cheville, mais maintenant qu’il est guéri, Driedger a une chance d’être parmi la brigade de cerbères que le Canada pourrait envoyer à Malmö, en décembre.

Inutile de dire qu’il aimerait faire partie de ce groupe et espère faire son chemin au cours des prochaines semaines et des prochains mois.

« Cela me trotte dans la tête, évidemment, et j’essaie de me motiver avec cela afin de connaitre un bon début de saison et un très bon camp ici également, parce que Hockey Canada surveille toujours, a déclaré Driedger. Je veux certainement enfiler l’uniforme de la feuille d'érable et jouer pour mon pays. J’ai bien hâte de participer et de connaître aussi un bon camp. »

Au cours de l’été, Driedger s’est non seulement concentré sur le rétablissement de sa cheville qui l’a gardé hors de la patinoire, mais aussi à simplifier son jeu. Selon Driedger, les rigueurs d’une saison régulière raffinent votre jeu et vos agissements en situation de jeu, tandis que la saison morte sert à affiner votre jeu à sa base, ce à quoi il se concentre depuis le départ.

« Au cours de l’été, on revient à l’essentiel, a affirmé Driedger. Pendant la saison, on se remet en forme pour disputer des matchs et de travailler sur toutes sortes de trucs en situation de jeu, tandis qu’en été, on revient sur l’aspect technique du jeu. C’est essentiellement ce que j’ai fait. »

En tant que l’un des trois gardiens de but présents au camp des recrues des Sénateurs cette année, les amateurs devraient surveiller le travail de Driedger pendant le tournoi. Pour lui, cependant, ce n’est que la première étape de ce qui pourrait se révéler être une grande saison en carrière.

« Je veux juste connaître une très bonne saison. Nous allons avoir une bonne équipe à Calgary encore cette année, donc j’espère aller loin en séries éliminatoires, un peu plus loin que l’an dernier et atteindre la finale. »

Espérons qu’il puisse mériter son billet pour la Suède cet hiver.


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
HAUT DE PAGE ↑