Greening veut progresser

jeudi, 03.10.2013 / 12 h 49
Chris Lund  - Ottawasenators.com



Après avoir connu du succès en séries éliminatoires et avec une prolongation de contrat en poche, Colin Greening tentera de poursuivre le travail après une solide fin de campagne 2012-2013 et un été enrichissant. En l'état actuel des choses, Greening évolue aux côtés de Jean-Gabriel Pageau et Eric Condra. Ces trois joueurs tenteront de connaître un bon départ à la fois en tant que trio et dans leur rôle de spécialistes en désavantage numérique.

Je me suis entretenu avec Colin au sujet de ses coéquipiers de trio, de l’évolution de l’équipe depuis le début de son séjour ici ainsi que sa progression au niveau personnel en tant que hockeyeur.

Voici ce qu’il avait à dire...

Au sujet des deux séances d’entraînement avec Pageau et Condra :

C’est très bien. Pageau est un petit joueur de centre rapide qui se déplace bien avec la rondelle, tandis que Condra est un joueur intelligent et efficace dans les deux sens de la patinoire. Je joue avec ce dernier depuis quatre ans et il prendre d’excellentes décisions. C’est très agréable de jouer avec lui.

Au sujet de l’évolution de l’équipe de saison en saison :

Vous abordez deux choses différentes, soit le système et l’adaptation à l’équipe. Le système en lui-même n’a pas changé depuis l’arrivée de Paul. Je pense que nous avons rassemblé les bons joueurs et on peut constater depuis le début du calendrier préparatoire qu’ils s’y sont très bien adaptés. Ils ont appris le système de Paul. C’est important d’amener des joueurs qui seront en mesure de l’apprendre afin que tout le monde soit sur la même longue d’ondes et nous donner de meilleures chances de connaître du succès. En ce qui a trait à l’adaptation mutuelle, tout s’est très bien passé. Bobby, Clarke, Corvo et tous les autres joueurs qui étaient ici l’an dernier se sont bien adaptés. Nous voulons des types qui sont faciles d’approche et nous avons rencontré leurs proches. Ce sont tous des familles très sympathiques et cet aspect aide les choses autant dans le vestiaire qu’à l’extérieur de la patinoire.

Au sujet des impacts du système sur le style de jeu :

Je pense que la vitesse est l’aspect qui se reflète le plus. Je crois que cela est une force au sein de notre équipe, autant sur le plan offensif que défensif.

Sur l’évolution de son rôle au sein de l’équipe :

Je pense que mon rôle s’est accru en désavantage numérique depuis mon arrivée dans le hockey professionnel, ce à quoi je n’avais pas beaucoup mis en pratique lors de mes années passées au niveau universitaire. C'était quelque chose que je devais apprendre lentement, j’en ai eu un petit avant-goût à ma première année, puis un peu plus à ma deuxième année. Puis la saison dernière, je me suis concentré à développer mon jeu en fonction d’être utilisé en infériorité numérique. Je suis devenu plus à l’aise dans cette facette du jeu.


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
HAUT DE PAGE ↑