Alex Grant parle de son acquisition par Ottawa et de son arrivée à Binghamton

vendredi, 14.03.2014 / 14 h 18
Chris Lund  - Ottawasenators.com



La troisième et dernière transaction effectuée par les Sénateurs à la date limite des transactions fut de céder l’attaquant André Petersson aux Ducks d’Anaheim en retour du défenseur Alex Grant. Depuis, ce dernier a disputé deux matchs avec les Senators de Binghamton, récoltant un point (NDLR : le match de mercredi des B-Sens contre Rochester a été reporté en raison des mauvaises conditions météo). Je me suis entretenu avec Alex Grant au sujet de son acquisition par les Sénateurs.

Voici un condensé de ses propos...

Sur la façon dont il a appris la transaction :

J’étais assis dans mon salon, ma copine préparait un repas et les transactions étaient terminées il y a plus d’une heure lorsque j’ai reçu l’appel téléphonique. Je ne pensais pas du tout être échangé, mais je pense avoir ressenti le choc environ une heure plus tard. Ce fut un peu une surprise, mais j’étais content d’avoir cette opportunité. Je crois que j’ai une belle chance, je me joins à une excellente formation ici à Binghamton. Mon but est évidemment d’être rappelé à Ottawa un jour.

Est-il plus facile d’être échangé une deuxième fois?

La première fois, ça c’est fait avec une entente mutuelle. Je m’y attendais et c’est arrivé pendant l’été, et non pas pendant une saison. Cette fois, c'était un peu différent. Il a fallu déménager rapidement. Cela fait partie de la vie d’un hockeyeur, ça se produit chaque année à la date limite des échanges et aussi l’été. Donc, il faut simplement composer avec cette réalité. C’est bien de rencontrer encore plus de gens.

Au sujet de sa transition à Binghamton :

Je pense que ce ne sera pas trop difficile. J’ai affronté cette équipe à plusieurs reprises avec Wilkes-Barre et Norfolk. Je connais les visages et le type de joueurs qui composent cette équipe. Il y a plusieurs bons joueurs et je suis content de me joindre à une formation très talentueuse. Je vais essayer de remettre la rondelle aux attaquants.

Au sujet de son expérience lors d’affrontements contre Binghamton :

Ils sont très dangereux lorsqu’ils se lancent en attaque et ils ont beaucoup de gars qui peuvent marquer. Ils ont aussi une bonne unité défensive pour freiner les meilleurs joueurs adverses. L’équipe est formée d’une bonne combinaison de talent et de robustesse.

Sur sa connaissance des Sénateurs d’Ottawa :

J’ai une certaine connaissance de cette équipe. J’étais un partisan de Toronto pendant mon enfance. Ce n’est plus le cas maintenant. J’ai passé quatre étés à Ottawa. J’ai vécu avec mon agent Larry Kelly pendant un certain temps, puis avec un autre gars pour quelques étés, je me suis entraîné chez Greco’s. Je connais un peu la région et l’équipe, j’ai patiné au Sensplex quelques fois c'est tellement agréable d’être avec cette organisation. C’est agréable de connaître des personnes dans cette ville et connaître un peu la ville. Je suis heureux de rejoindre une équipe canadienne. Il s’agit de ma première expérience avec une équipe canadienne, c’est encore un peu plus spécial ainsi.

Sur le lien avec Antigonish et Paul MacLean :

Je l’ai rencontré pendant l’été à quelques occasions. Je connais sa famille et ses fils. Je le vois aussi sur le terrain de golf à l’occasion.

Au sujet de Luke Richardson :

Il semble être un excellent entraîneur. Luke a connu une grande carrière dans la LNH comme défenseur. Il pourrait m’aider énormément.

Sur son style de jeu :

Je suis un défenseur polyvalent, je pense que je peux contribuer autant sur le plan offensif que défensif. Je n’ai pas peur de jeter les gants pour défendre un coéquipier.


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
HAUT DE PAGE ↑