Pleins feux sur… Sergei Gonchar

jeudi, 06.09.2012 / 14 h 38
Rob Brodie  - OttawaSenators.com

(Note de la rédaction : Alors que la saison 2012-2013 approche à grands pas, ottawasenators.com jettera un coup d’œil quotidien à quelques joueurs qui seront de retour dans la formation, avec une rétrospective et un aperçu).

SERGEI GONCHAR

2011-2012 : 74 PJ, 5 B, 32 A, 37 PTS, 55 PUN, différentiel de -4

La saison dernière : À sa deuxième saison à Ottawa, on peut probablement dire que le rendement de Gonchar reflète celui de son équipe, qui est passé d'une campagne décevante en 2010-2011 à un étonnant retour dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley la saison dernière. Le natif de Tcheliabinsk, en Russie, a augmenté son total de points à 37, 10 de plus que lors de sa première saison avec les Sénateurs, au deuxième rang chez les défenseurs à Ottawa, en plus d’avoir baissé son différentiel de manière significative. Lors du match du 1er avril contre les Islanders à New York, Gonchar a inscrit son premier but gagnant avec les Sénateurs lors d’un triomphe de 5-1, une victoire qui a également assuré une participation aux Sénateurs à la grande danse du printemps.

Le fait saillant : Les plateaux au chapitre des matchs disputés ont continué de s’accumuler pour Gonchar, alors qu’il a pris part à son 1 100e affrontement en carrière dans la LNH, le 19 janvier, alors que les Sénateurs ont vaincu les Sharks par la marque de 4-1 à San Jose. Au cours de la campagne 2010-2011, sa première dans l'uniforme d'Ottawa, Gonchar a atteint le plateau des 1 000 matchs.

Perspectives d'avenir : Alors que les Sénateurs devraient potentiellement ajouter plus de jeunes à leur ligne bleue en 2012-2013, la présence du vétéran Gonchar deviendra encore plus importante. Le défenseur russe devrait également conserver un rôle de premier plan sur le jeu de puissance — il lui manque un but pour atteindre la marque des 100 filets inscrits en supériorité numérique en carrière dans la LNH — et les Sénateurs souhaitent sans aucun doute qu'il continue à s’impliquer offensivement comme il l’a fait en 2011-2012.

Citation : « Lorsqu’on évolue dans la LNH, il y a 20 joueurs qui sont en compétition. Nous voulons tous prouver quelque chose. Lorsque l’on connait une saison comme celle que nous avons l'année dernière (en 2010-2011), on souhaite rebondir et faire mieux. On veut prouver, non seulement aux gens de l'extérieur, mais aussi à nous-mêmes en tant que groupe, que nous pouvons être meilleurs. »

HAUT DE PAGE ↑