Souvenir : Le premier match d'Ottawa dans la LNH - 19 décembre 1917

mercredi, 19.12.2012 / 11 h 02
La rédaction

Il y a 95 ans, par une soirée sous le point de congélation du 19 décembre 1917, les amateurs de hockey d’Ottawa attendaient cette confrontation avec beaucoup d’anticipation alors qu’ils convergeaient vers l’Aréna Dey du centre-ville. D’une part, il s’agissait de la soirée d’ouverture de la saison inaugurale de la Ligue nationale de hockey. D’autre part, les Sénateurs, très désorganisés, étaient sur le point d’être rossés par leurs rivaux de toujours, Les Canadiens de Montréal.

Il y avait de l’animosité entre les propriétaires d’équipes de la ligue précédente, l’Association nationale de hockey. Si bien qu’ils ont suspendu les opérations et formé un nouveau circuit, la Ligue nationale de hockey, lors d’une réunion à l’hôtel Windsor de Montréal, le 26 novembre 1917. Les quatre équipes étaient les Arenas de Toronto, les Sénateurs d’Ottawa, les Canadiens de Montréal et les Wanderers de Montréal. En moins d’un mois, la patinoire des Wanderers fut incendiée et l’équipe, dissoute. Il ne restait plus que trois équipes pour terminer la saison. Mais la LNH entretenait de grands espoirs, même si le recrutement pour la Première Guerre mondiale a drainé le bassin de talents du hockey professionnel. Oui, la grande vedette des Sénateurs Punch Broadbent était à l’étranger, mais l'un des marqueurs les plus prolifiques du hockey, Joe Malone, était en uniforme pour les visiteurs. Tout comme le gardien Georges Vézina, des Canadiens, qui alla livrer un duel face au magnifique Clint Benedict devant le filet des Sénateurs.

Imaginez le choc et la consternation lorsque les Sénateurs devaient jouer en l’absence de deux de leurs meilleurs éléments, le défenseur Hamby Shore et l’ailier Jack Darragh. Ces derniers étaient demeurés dans le vestiaire, ruminant. Shore réclamait un traitement salarial rétroactif, tandis que Darragh détenait un contrat de 20 matchs, alors que le calendrier en comprenait 24. Effectivement, les autres membres étaient fâchés, mais ils ont finalement fait la paix et sont retournés sur la patinoire. Sans Shore et Darragh, les Sénateurs tiraient de l’arrière par 3-0 en première période alors que les deux athlètes étaient blottis sous les gradins et se disputaient avec la direction. Shore a réglé son litige à temps pour le début de la deuxième période et Darragh est arrivé peu de temps après. Ce fut trop tard. Même si Cy Denneny, des Sénateurs, eut déjoué Vézina à trois reprises, Malone a riposté avec cinq buts dans une victoire de 7-4 des Canadiens.

Ce fut effectivement des débuts peu prometteurs pour les Sénateurs à leur premier match dans le nouveau circuit. Toutefois, les amateurs de hockey sont toujours optimistes et ils sont parfois récompensés. Au cours des dix années suivantes, les Sénateurs de la LNH allaient remporter la Coupe Stanley à quatre reprises, soit en 1920, 1921, 1923 et 1927. Ils étaient surnommés les « Super Six ».

À titre informatif, il y a eu un autre match lors de cette soirée d’ouverture du 19 décembre. Les Wanderers ont défait Toronto par la marque de 10-9 à l’Aréna de Montréal.

Courriel HAUT DE PAGE ↑