Da Costa, le prochain à débarquer de Binghamton

lundi, 04.02.2013 / 16 h 13
Chris Lund  - Ottawasenators.com

Il devrait d’agir d’un séjour plus agréable avec le grand club cette fois-ci pour Stéphane Da Costa.

Près de 16 mois après son dernier séjour dans la LNH avec les Sénateurs, Da Costa fut rappelé au cours du week-end pour prêter main-forte à une formation décimée par les blessures par les temps qui courent. Alors que le meilleur marqueur de la saison Jason Spezza sera absent pour une longue durée alors qu’il remet d’une chirurgie au dos et que Guillaume Latendresse se remet d’une entorse cervicale après un épisode de grippe, Da Costa s’amène dans l’espoir de relancer l’attaque de la formation.

Avec une récolte de cinq points en 26 matchs en carrière dans la LNH, il n’est peut-être pas évident que Da Costa représente une menace offensive. Toutefois, son rendement dans la Ligue américaine jusqu’ici cette année offre un bien meilleur portrait de ses habiletés.

À Binghamton, Da Costa a amassé 24 points en 31 matchs pour porter son total de points à 60 en 97 parties dans la LAH. Maintenant qu’il est de retour à Ottawa, le Français de 23 ans aura une occasion de prouver des choses dans la LNH. Avec des améliorations apportées à sa condition physique et son jeu en défensive, il pourrait être utilisé plus souvent que lors de son plus récent séjour dans la capitale du Canada.

En voyant des coéquipiers des B-Sens comme Jakob Silfverberg, Mika Zibanejad, Patrick Wiercioch et Mark Borowiecki connaître du succès dans la LNH jusqu’à présent ne pourrait certainement pas nuire à sa confiance.

« Il y a des gens que j’ai connus ici cette année et l’an dernier, donc je ne me sens pas mal à l’aise. »

Da Costa, qui a pris encore plus d’expérience et que cette dernière pourrait bien lui servir, est conscient de ce qu'il doit faire pour réussir à ce niveau.

« Il faut travailler fort et chaque jour », a déclaré Da Costa au sujet de ce qu'il faut faire pour demeurer au niveau de la LNH. Et en ce qui concerne la façon dont il doit évoluer? « Il suffit d’effectuer les choses simplement et d’apporter autant d'énergie que possible. »

S’il s'avère aussi efficace que ses pairs en provenance de Binghamton, il s’agira d’un casse-tête de moins pour Bryan Murray et compagnie.

HAUT DE PAGE ↑