[37-31-14]
6
1
[39-28-15]
23/10/2013
FINALE
1 2 3 FINALE
Ottawa Senators OTT 3 1 2 6
28 LANCERS 32
28 MJ 37
25 ÉCHEC 27
6 PUN 6
2/3 BAN 1/3
7 GIVEAWAYS 14
7 TAKEAWAYS 12
11 BLOCKED SHOTS 11
         

Aperçu : Sénateurs c. Red Wings

mardi, 22.10.2013 / 14 h 23

Les Sénateurs d’Ottawa (3-3-2) rendront visite aux Red Wings de Detroit (6-3-1), mercredi au Jos Louis Arena (19 h 30, TVA Sports, TSN, 94,5 Unique FM).

Il s’agit du premier d’une série de quatre affrontements entre les Sénateurs et les Red Wings, de nouveaux rivaux dans la section Atlantique. Ces deux équipes ne se sont pas affrontées la saison dernière, car Detroit évoluait dans l’Association de l’Ouest. Effectivement, le plus récent match fut celui d’ouverture de la saison 2011-2012, alors que les Red Wings l’avaient emporté par la marque de 5-3, le 7 octobre 2011.

Daniel Alfredsson, l’ex-capitaine des Sénateurs qui a disputé ses 17 premières saisons dans la LNH avec Ottawa, affrontera son ancienne formation pour la première fois. Maintenant que les Wings évoluent dans l’Est, les deux formations croiseront le fer à trois autres reprises. Alfredsson effectuera son retour à Ottawa, le 23 novembre.

Les Sénateurs, l’une des deux seules équipes qui ont disputé le moins de matchs à domicile jusqu’à maintenant, avec deux (les Rangers de New York ne joueront pas à domicile avant le 28 octobre), retournent sur la route. Les Sénateurs ont concédé en moyenne plus de 40 tirs au but avant d’affronter les Oilers, samedi, et ils les ont limités à seulement 21 lancers, malgré un revers. Chris Neil a inscrit son premier filet de la saison pour Ottawa.

Craig Anderson, le gardien pressenti pour être le partant mercredi devant la cage des Sénateurs, a bloqué 74 des 79 lancers (pourcentage d’arrêts de 0,937) pour signer la victoire à ses deux derniers départs. À son deuxième départ de la campagne, Jimmy Howard a signé son 17e blanchissage en carrière pour les Red Wings.

Toujours chez les Red Wings, ils ont tenu tête aux Sharks de San Jose lundi à domicile. Howard n’a rien cédé aux visiteurs en 60 minutes de temps réglementaire et en cinq minutes de prolongation, tout comme son vis-à-vis Antti Niemi. Les Sharks ont finalement eu le meilleur 1-0 en tirs de barrage.

Avec la collaboration de Brian Hunter, journaliste NHL.com

HAUT DE PAGE ↑