[25-17-6]
1
2
[29-14-5]
03/02/2013
FINALE
1 2 3 FINALE
Ottawa Senators OTT 1 0 0 1
33 LANCERS 32
30 MJ 28
20 ÉCHEC 28
12 PUN 8
1/3 BAN 0/5
9 GIVEAWAYS 15
3 TAKEAWAYS 5
12 BLOCKED SHOTS 25
       

Canadiens 2, Sénateurs 1

dimanche, 03.02.2013 / 18 h 22

MONTRÉAL – Pour la première fois de la saison, le Canadien de Montréal n’a pas fait bouger les cordages en avantage numérique, dimanche, mais a tout de même réussi à l’emporter 2-1 face aux Sénateurs d’Ottawa pour réaliser le balayage en ce week-end du Super Bowl.

Le Tricolore avait marqué au moins un but avec un homme en plus lors de chacun de ses sept premiers matchs de la campagne.

Le trio de Max Pacioretty, David Desharnais et Erik Cole, qui a connu tellement de succès la saison dernière, a été le seul à s’inscrire au pointage chez le Canadien (6-2-0), qui a signé un cinquième gain de suite à domicile. Desharnais a d’abord touché la cible à 2:13 du premier tiers, avant de voir Cole marquer un peu après la mi-période.

Jakob Silfverberg a assuré la réplique pour Ottawa (5-3-1), qui encaissait ainsi un deuxième revers de suite. Les Sénateurs croyaient bien avoir créé l’égalité 2-2 en tout début de troisième engagement, mais un des arbitres a signalé que le but d’André Benoit avait été refusé puisqu’il a jugé que Silfverberg avait dérangé le travail de Carey Price devant le filet.

« Je n’étais pas certain de ce qui se passait au début, mais j’étais évidemment très déçu lorsque j’ai compris que le but n’était pas bon, a mentionné Benoit. J’aurais pu créer l’égalité, ç’aurait été bien, mais bon on ne peut rien y faire. »

Le gardien des Sénateurs Craig Anderson a réalisé 30 arrêts dans la défaite, lui qui a été nommé première étoile du mois de janvier dans la LNH après avoir présenté une fiche de 5-1-1.

Il y avait encore des absents de marque chez les Sénateurs, alors que Jason Spezza – qui est passé sous le bistouri vendredi en raison d’une hernie discale – Guillaume Latendresse et Sergei Gonchar n’ont pas pris part à la rencontre. Spezza pourrait être sur la touche pendant au moins deux mois, alors que les deux autres ne sont incommodés que par une grippe.

HAUT DE PAGE ↑