Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
Le Site Officiel des Sénateurs d'Ottawa ENGLISH Le Site Officiel des Sénateurs d'Ottawa
DÉTAILS
 

Karlsson est l'un des joueurs à surveiller en vue du dernier droit

mercredi, 26.02.2014 / 15 h 04 / Sénateurs d'Ottawa - En vedette
NHL.com
X
Partagez avec vos amis


Karlsson est l\'un des joueurs \u00E0 surveiller en vue du dernier droit
Quatorze joueurs \u00E0 surveiller en vue du dernier droit

Avec les trois quarts de la saison 2013-14 complétés, LNH.com jette un regard sur certains des scénarios à envisager et sur les possibles prétendants aux honneurs.

La quête de l'or des Jeux olympiques de 2014 à Sotchi est terminée, mais la course vers la Coupe Stanley commence à peine à prendre forme. Il reste moins de sept semaines avant la fin de la saison régulière et 25 des 30 équipes occupent soit une place parmi les 16 formations qui prendront part aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, soit elles ne sont qu’à quatre points ou moins des huit meilleures de leur association.

Voici 14 joueurs (classés par ordre alphabétique) sur qui il faut garder un œil attentif en vue des dernières semaines d’action de la saison régulière :

Jonathan Bernier, Maple Leafs de Toronto : Aucun gardien de but dans la ligue n’a à affronter plus de caoutchouc sur une base quotidienne que Bernier, qui fait face à une moyenne de plus de 35 tirs par 60 minutes de jeu. Bien qu'il joue pour une équipe qui est dominée de huit tirs au but en moyenne par match, le pourcentage d’arrêts de 0,927 de Bernier a permis à Toronto d’atteindre la pause olympique en occupant l’une des deux places de Quatrième as disponibles dans l’Association de l’Est et avec une chance de terminer aussi haut qu’au deuxième échelon dans la Division Atlantique. Il devra maintenir cette forme pour que les Maple Leafs arrivent à se qualifier pour les séries éliminatoires.

Sergei Bobrovsky, Blue Jackets de Columbus : Columbus a atteint la pause olympique à un point d’une place en séries éliminatoires en grande partie grâce à une séquence de 10-3-1 du récipiendaire du trophée Vézina en 2013, après son retour de blessure. Bobrovsky a permis deux buts (sans tenir compte des filets en tirs de barrage) en trois matchs (deux départs) pour la Russie à Sotchi. Il affichait la forme du titre remporté l’an dernier au retour de sa blessure et c'est la contribution dont les Blue Jackets auront besoin de sa part dans le dernier droit, eux qui tentent de se qualifier pour les séries éliminatoires pour la deuxième fois seulement dans l'histoire de la franchise.

Martin Brodeur, Devils du New Jersey : Le gardien de but ayant signé le plus de victoires dans l'histoire de la LNH est peut-être près de la fin d'une carrière légendaire. Bien que l'entraîneur des Devils Peter DeBoer n'ait pas officiellement annoncé que Cory Schneider est gardien de but numéro un au New Jersey, Brodeur n'a pas commencé un match depuis qu'il a été chassé du filet par les Rangers de New York au Yankee Stadium, le 26 janvier. Schneider montre une moyenne de buts alloués et un pourcentage d’arrêts supérieurs à Brodeur. Le pourcentage d’arrêts de 0,899 de Brodeur cette saison lui permet d’occuper le 45e échelon dans la ligue et constituerait son pire en carrière. À 41 ans, Brodeur occupe le poste de gardien auxiliaire pour la première fois de sa carrière et il pourrait exiger une transaction ou on pourrait lui demander de laisser tomber sa clause de non-échange. De toute façon il n'y a aucune garantie qu'il sera de retour la saison prochaine.

Sidney Crosby, Penguins de Pittsburgh : Le meilleur pointeur de la LNH n'a pas produit beaucoup offensivement à Sotchi, même si son but en deuxième période du match de la médaille d'or a brisé les reins de l’adversaire. Il revient en Amérique avec une avance de 11 points sur Ryan Getzlaf des Ducks d'Anaheim au sommet du championnat des pointeurs et il est capitaine d'une équipe qui vogue vers la première place dans l’Association de l’Est. Les Penguins ne seront pas menacés dans la course au premier rang de la Division Métropolitaine, mais ils ont besoin d’un Crosby en santé et à l’affût en vue des séries éliminatoires.

Pavel Datsyuk, Red Wings de Detroit : Datsyuk a raté la majorité du dernier mois avant les Jeux olympiques avec une blessure au bas du corps, mais a été en mesure de jouer à Sotchi et a sans doute été le meilleur joueur de la Russie. Il revient à la maison pour une équipe qui se démène pour participer aux séries éliminatoires pour une 23e saison consécutive, et sera privé de son capitaine et meilleur buteur Henrik Zetterberg probablement pour le reste de la saison régulière en raison d'une intervention chirurgicale visant à réparer une hernie discale. Cela met une pression supplémentaire sur les épaules de Datsyuk, qui devra non seulement rester en bonne santé, mais qui devra fournir la production offensive pour combler l’absence de Zetterberg.

Erik Karlsson, Sénateurs d'Ottawa : Karlsson s'est imposé comme étant le meilleur défenseur offensif dans la LNH et sa performance à Sotchi, où il a terminé à égalité en tête des pointeurs et a été nommé meilleur défenseur du tournoi par la Fédération internationale de hockey sur glace, a été l'une des clés de la réussite olympique de Suède. Sa tâche consiste maintenant à aider les Sénateurs à se frayer un chemin à travers un tas de prétendants pour figurer parmi les huit premiers clubs de l’Association de l’Est. Il est le joueur clé de l'attaque des Sénateurs et il pratique un style que peu d'autres défenseurs peuvent égaler. S'il n'est pas au sommet de sa forme après Sotchi, les Sénateurs sont peu susceptibles de prendre part aux séries éliminatoires.

Henrik Lundqvist, Rangers de New York : Lundqvist a connu un départ difficile cette saison, mais des doutes sur sa performance ne sont plus présents après les Jeux olympiques, où il a mené une équipe suédoise diminuée vers la médaille d'argent, et a été élu au sein de l'équipe d'étoiles du tournoi par les membres des médias. L'attaque des Rangers génère 2,56 buts par match, sa pire moyenne depuis 2008-09; cela signifie qu'il y a plus de pression et moins de marge de manœuvre pour Lundqvist, alors que les Rangers tentent de s'accrocher à une place en séries éliminatoires. Il a entamé la pause olympique avec cinq victoires consécutives et 10 victoires en 12 départs.

Nathan MacKinnon, Avalanche du Colorado : Aucun joueur de première année n’a marqué 30 buts en une saison depuis 2010-11, alors que Michael Grabner, Logan Couture et Jeff Skinner y étaient parvenus. MacKinnon, le premier joueur sélectionné au repêchage de la LNH en 2013, a inscrit 22 buts en 58 matchs pour le Colorado, y compris une performance de 12 filets en 19 parties depuis le début de la nouvelle année. La qualité et la quantité du temps de glace de MacKinnon continuent de s'améliorer. Il mène les recrues au chapitre des buts et des points (44) et ces chiffres devraient continuer à augmenter, à mesure que la confiance de l'entraîneur Patrick Roy envers son jeune joueur ne cesse de croître.

Alex Ovechkin, Capitals de Washington : Ovechkin a marqué à 1:17 dans le premier match de la Russie à Sotchi , mais n’a pas marqué par la suite et a senti la soupe chaude après l’élimination de son équipe en quarts de finale. Ovechkin est le meneur au niveau du championnat des buteurs dans la LNH avec 40; personne d'autre n'en a inscrit plus de 31. Les Capitals renoueront avec l’action à un point de la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires dans l’Association de l’Est et Ovechkin est responsable pour le quart de leurs filets (outre ceux en tirs de barrage). Il ne peut se permettre d’afficher une gueule de bois post-olympique, si les Capitals veulent conserver leurs chances de prendre part aux séries éliminatoires.

Carey Price, Canadien de Montréal : Price a prouvé que l'entraîneur du Canada aux Jeux, Mike Babcock, a pris la bonne décision en lui confiant le filet en route vers la médaille d'or, et le portier a hérité du titre de meilleur gardien de but du tournoi. Maintenant, il doit relever le défi de retourner chez lui et de satisfaire les partisans les plus exigeants du hockey tout en veillant à ce que le Canadien prenne part aux séries éliminatoires. Price a connu une période creuse de deux semaines en janvier, mais a permis sept buts sur 210 tirs lors de ses six départs avant la pause olympique. Au sein d’une équipe qui possède peu de munitions en attaque, la performance de Price constituera un facteur déterminant dans la participation du Canadien aux prochaines séries éliminatoires.

Henrik Sedin, Canucks de Vancouver : Sedin a manqué des matchs avant les Jeux olympiques en raison d'une blessure aux côtes et est demeuré à la maison, ne se rendant pas à Sotchi, afin de se donner du temps pour guérir. Il a chaussé les patins à l'entraînement au cours des derniers jours et espère être en mesure de jouer lorsque les Canucks sauteront sur la glace mercredi pour faire face aux Blues de St. Louis. Vancouver a désespérément besoin de Henrik et de son frère jumeau Daniel Sedin en pleine forme offensivement, eux qui n’ont pas marqué un seul but dans la LNH en 2014, une des principales raisons qui expliquent pourquoi les Canucks ont perdu leur place parmi les huit premiers clubs de l’Association de l’Ouest. Un Henrik Sedin en bonne santé est une nécessité dans les aspirations des Canucks de participer aux séries éliminatoires.

Teemu Selanne, Ducks d'Anaheim : C'est le dernier tour de piste pour Selanne, qui à 43 ans, a dit qu'il envisageait de prendre sa retraite après la saison. Il est revenu de Sotchi après avoir remporté une médaille de bronze avec la Finlande et a été désigné en tant que joueur par excellence du tournoi. Il apprécierait plus que tout de pouvoir mettre fin à sa carrière avec une deuxième Coupe Stanley. Les Ducks ont géré les matchs et le temps de jeu de Selanne cette saison, dans le but de pouvoir compter sur lui à son rendement maximum lorsque les éliminatoires de la Coupe Stanley commenceront, mais il n’a montré que des bribes (sept buts, 20 points en 47 matchs) de la forme qui lui a permis de marquer 682 buts en carrière. Cependant, son jeu à Sotchi, notamment sa performance de deux buts dans le match de la médaille de bronze, a prouvé qu'il lui reste quelque chose dans le réservoir.

Steven Stamkos, Lightning de Tampa Bay : Le dernier joueur de la LNH à inscrire 60 buts en une saison n'a pas joué depuis qu'il s'est fracturé la jambe droite dans un match contre les Bruins de Boston le 11 novembre. Le Lightning a survécu à son absence mieux que quiconque aurait pu l’anticiper, alors que l’équipe reprendra le collier en deuxième place dans la Division Atlantique, en grande partie grâce aux prouesses du gardien Ben Bishop. Mais pour que le Lightning puisse s'accrocher à une place en séries, l’équipe devra pouvoir compter sur le retour prochain de Stamkos et ce dernier devra démontrer qu'il est capable de jouer au niveau où il était quand il a été blessé (14 buts, 23 points en 17 matchs). Un Stamkos en santé devrait propulser le Lightning dans les séries éliminatoires et en faire une menace une fois que l’équipe y sera.

Thomas Vanek, Islanders de New York : Malgré une performance décevante à Sotchi en tant que capitaine de l'Autriche, Vanek reste un facteur X, lui qui est susceptible d'être l’attaquant le plus prolifique disponible avant le 5 mars, jour de la date limite des transactions. Il devrait être très en demande par certaines équipes qui voient en lui la pièce manquante pour connaître du succès au cours des séries. Vanek a récolté en moyenne près d'un point par match (40 points, 44 matchs) depuis son passage chez les Islanders en provenance des Sabres de Buffalo en octobre, mais il est en voie de devenir un joueur autonome sans restriction après la saison et a fait savoir aux Islanders qu’il ne signerait pas de contrat pas avant l'été. Les Islanders l’échangeront fort probablement, la question est de savoir à quelle équipe et qu’est-ce qu’ils seront en mesure d'obtenir en retour. Il pourrait représenter l’élément qui fera la différence dans les espoirs de Coupe Stanley de certaines équipes.

Author: John Kreiser | Chroniqueur LNH.com

CALENDRIER

DOMICILE
ÉTRANGER
PROMO

CLASSEMENT

SECTION ATLANTIQUE
  ÉQUIPE PJ V D Prol BP BC Pts
1 TBL 33 20 10 3 110 87 43
2 DET 32 17 7 8 92 80 42
3 MTL 33 20 11 2 88 82 42
4 TOR 32 19 10 3 110 91 41
5 FLA 30 14 8 8 68 76 36
6 BOS 32 16 13 3 81 83 35
7 OTT 31 13 12 6 82 86 32
8 BUF 32 13 17 2 62 100 28

STATS

SAISON 2014-2015
PATINEURS: PJ B A +/- Pts
E. Karlsson 31 7 14 -12 21
K. Turris 31 6 15 -7 21
B. Ryan 28 7 12 2 19
C. MacArthur 30 9 8 -5 17
M. Zibanejad 29 8 7 -3 15
M. Stone 29 7 8 5 15
A. Chiasson 28 7 8 -6 15
M. Hoffman 28 8 6 10 14
D. Legwand 31 6 7 -4 13
C. Ceci 31 1 8 0 9
 
GARDIENS: V D DP %Arr Moy
C. Anderson 7 8 4 .929 2.45
R. Lehner 6 4 2 .913 2.84