Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
Le Site Officiel des Sénateurs d'Ottawa ENGLISH Le Site Officiel des Sénateurs d'Ottawa
St. Louis
Blues
49-22-11
Ottawa
Senators
41-31-10

18 LB
29 LB
1ère2e3eT
STL
OTT
  • avant-match
  • regardez
  • sur la glace
  • sommaire
  • résumé
  • photos (24)
résumé de match

Blues 3, Sénateurs 1

mercredi, 06.08.2014 / 4 h 50

NHL.com

Partagez avec vos amis


Blues 3, Sénateurs 1
St. Louis Blues 3, Ottawa Senators 1
Les trois étoiles
David Perron
1ère
David Perron
B: 2Lancers: 2
A: 0Mise en échec : 0
PTS: 2PUN: 2
+/-: 2TSG: 19:02
T.J. Oshie
2e
T.J. Oshie
B: 0Lancers: 1
A: 1Mise en échec : 3
PTS: 1PUN: 0
+/-: 1TSG: 20:04
Daniel Alfredsson
3e
B: 1Lancers: 2
A: 0Mise en échec : 2
PTS: 1PUN: 0
+/-: 0TSG: 20:22
KANATA, Ont. – Il aura fallu 12 ans, mais avec l’aide de Brian Elliott, les Blues de St. Louis ont enfin remporté un match à Ottawa.

À son retour à la Place Banque Scotia, Elliott a effectué 28 arrêts pour aider les Blues à l’emporter 3-1 contre des Sénateurs en léthargie, mardi soir. Pour Ottawa, c’est maintenant une septième défaite consécutive.

«  C’est spécial d’affronter mes bons amis », avouait Elliott après la rencontre. « On voulait simplement s’amener ici pour remporter un match sur la route. Mais pour moi, c’est un peu un retour aux sources et ça signifiait beaucoup. Les joueurs ont travaillé très fort pour moi. »

David Perron a marqué deux buts et Chris Porter a complété pour les Blues, tandis que du côté des Sénateurs, Daniel Alfredsson a assuré la réplique. Au cours des quatre dernières rencontres à domicile, les Sénateurs n’ont marqué que deux buts et n’ont pas trouvé le fond du filet à forces égales à leurs trois derniers affrontements.

Craig Anderson a cédé à deux reprises sur quatre lancers avant de céder sa place à Alex Auld qui a finalement repoussé treize lancers.

Elliott a été repêché par les Sénateurs en neuvième ronde (291e) lors de l’encan amateur 2003, et en quatre saisons avec Ottawa il a compilé une fiche de 59-45-15. Après la transaction qui l’a fait passer à l’Avalanche de Colorado en fin de saison l’an dernier, Elliott a profité de son statut de joueur autonome pour s’entendre avec les Blues de St. Louis sur un contrat à deux volets et présentement le gardien occupe le premier rang dans la LNH avec sa moyenne de buts alloués de 1,69.

Les Blues n’avaient pas gagné à Ottawa depuis le 26 janvier 2000.

St. Louis a frappé tôt dans le match alors que Roman Polak a repéré Porter dont le tir a mystifié Anderson pour donner l’avance aux siens à seulement 1 :37 de la première période, un deuxième but en autant de rencontres pour Porter.

À peine 72 secondes plus tard, Anderson a offert un rebond qui a profité à David Perron. Le gardien a bien tenté de harponner le joueur des Blues, mais ce dernier a mis fin à une séquence de quatre matchs sans marquer en déjouant le cerbère des Sens.

La meilleure chance des locaux en première période est survenue avec seulement deux minutes à jouer à l’engagement, quand Jason Spezza et Colin Greening se sont amenés en surnombre devant Elliott, mais Greening n’a pu déjouer le gardien des Blues.

À cinquante-cinq secondes de la deuxième période, les Senateurs ont réduit l’écart quand le tir de Sergei Gonchar a dévié sur le patin de son coéquipier Daniel Alfredsson pour déjouer Elliott entre les jambières. Un premier filet en supériorité numérique pour Ottawa en cinq rencontres. Spezza a récolté une passe sur le but, son premier point en six matchs.

Les Blues ont accentué leur avance à 3-1 par l’entremise de David Perron qui a profité d’une passe de David Backes pour marquer à l’aide d’un superbe tir du revers qui a eu raison de Auld, dans le haut du filet, but inscrit à 6 :35. La passe de Backes lui a permis de stopper à quatre sa série de matchs sans s’inscrire sur la feuille de pointage.

« David Backes a fait un superbe jeu pour me refiler le disque, expliquait Perron. J’étais sur mon revers et j’ai lancé du côté du bouclier. C’est génial de marquer une paire de buts, mais en fin de compte, c’est encore mieux de repartir avec une victoire comme nous l’avons fait ce soir. Nous n’avons pas lancé souvent, mais les tirs que nous avons obtenus étaient de bons lancers. »

Ottawa a bien tenté de revenir dans le match en troisième période. Avec douze minutes à faire, Kyle Turris a obtenu une bonne chance de marquer, mais son puissant tir n’a pas trompé la vigilance de Brian Elliott.

Les Sénateurs, qui s’accrochent encore au huitième rang dans l’Association de l’Est, savent qu’ils doivent retrouver le chemin de la victoire rapidement pour demeurer en position pour participer aux séries.

« Au cours des dix premières minutes, ils ont forcé bon nombre de revirements et ont profité de leurs chances pour capitaliser, a relaté Alfredsson. « Nous sommes en train de nous enfoncer dans un bourbier. Jusqu’à tout récemment, nous formions une bonne équipe, mais c’est difficile de maintenir le rythme match après match, spécialement quand la confiance n’est plus au rendez-vous. Nous devons nous ressaisir, trouver des façons de connaître de meilleurs débuts de rencontre, nous devons au moins trouver des manières de sortir de la première période à égalité. Nous nous rendons la tâche très difficile.

« C’est une chose que l’adversaire mette beaucoup de pression, qu’il nous domine et marque des buts. Vous pouvez vivre avec. Mais quand vous donnez des buts aussi faciles, c’est une autre chose. »

Pour Auld, qui n’avait pas joué depuis le 23 janvier, c’était une chance de voir un peu d’action, mais ce n’était pas dans les conditions espérées. Le gardien réserviste des Sénateurs insiste cependant sur le fait que l’équipe doit rester unie pour traverser cette tempête.

« Ça fait du bien de se retrouver dans l’action, mais dans de telles circonstances, c’est plus difficile, expliquait le gardien. J’avais hâte d’obtenir une chance, mais je dois connaître de meilleurs départs et surtout m’assurer que nous demeurons unis. C’est ce qui nous a permis de traverser des moments plus durs plus tôt dans la saison. Nous formons un groupe uni et les joueurs se soutiennent et se supportent. Chacun assume sa part de responsabilités. Nous avons beaucoup de plaisir lors des entraînements et faisons toutes ces petites choses qui me permettent de croire que nous allons parvenir à nous en sortir. »
sommaire
1e Période
01:37
STL
Chris Porter (4) AIDES: Roman Polak (9)
1 - 0 STL
03:49
STL
David Perron (5) AIDES: Patrik Berglund (9), Barret Jackman (8)
2 - 0 STL
2e Période
00:56
OTT
BAN - Daniel Alfredsson (18) AIDES: Sergei Gonchar (26), Jason Spezza (31)
2 - 1 STL
06:35
STL
David Perron (6) AIDES: David Backes (22), T.J. Oshie (19)
3 - 1 STL
3e Période
AUCUN
sommaire des punitions
1e Période
02:22
OTT
Zenon Konopka  Fighting contre  B.J. Crombeen
02:22
STL
B.J. Crombeen  Fighting contre  Zenon Konopka
19:18
STL
B.J. Crombeen  Tripping contre  Jim O'Brien
2e Période
12:55
STL
Alex Pietrangelo  Holding contre  Chris Phillips
13:53
OTT
Nick Foligno  Hooking contre  Barret Jackman
17:07
STL
David Perron  Hooking contre  Daniel Alfredsson
3e Période
06:14
OTT
Chris Neil  Roughing contre  Ryan Reaves
06:14
STL
Ryan Reaves  Roughing contre  Chris Neil
11:33
STL
Patrik Berglund  Hooking contre  Nick Foligno
gardien statistiques
Brian Elliott
LA: 29TSG: 60:00
Arrêts: 28FÉ: 26 - 26
PUN: 0AN: 2 - 3
%AR: .966DN: 0 - 0
Alex Auld
LA: 14TSG: 55:17
Arrêts: 13FÉ: 13 - 14
PUN: 0AN: 0 - 0
%AR: .929DN: 0 - 0
Craig Anderson
LA: 4TSG: 3:49
Arrêts: 2FÉ: 2 - 4
PUN: 0AN: 0 - 0
%AR: .500DN: 0 - 0